Zénitude

Un mois pour mieux gérer son stress

Spread the love

Si le stress est utile dans certaines situations, sa répétition nous fragilise. Quelques gestes quotidiens peuvent vous aider à l’apprivoiser.

 un mois pour mieux gérer son stress

Adaptez vos repas

Mangez des aliments riches en magnésium (chocolat, oléagineux, fruits de mer), en vitamines B6 (dinde, saumon, abats, banane) et B5 (shiitake, levures, foie, abats), qui atténuent la montée du cortisol, l’hormone du stress. Favorisez aussi ceux qui sont riches en acide glutamique (morue, parmesan, gruyère, graines de courge), qui inhibe et calme.

Privilégiez les remèdes alternatifs

L’oligothérapie : magnésium, vitamine B6, phosphore, soufre. L’homéopathie : Nux vomica (irritabilité), Argentum nitricum (anxiété, appréhension) en doses, granules ou gouttes, 7 CH ou 9 CH. L’aromathérapie : huile essentielle de petitgrain bigarade (contre le surmenage), de mandarine (sédative) et de verveine citronnée (calme les tensions). La phytothérapie : les plantes adaptogènes (qui s’adaptent aux milieux extrêmes) permettent d’augmenter l’énergie et la résistance au stress (ginseng, éleuthérocoque, rhodiole, maca, noni – des produits disponibles en pharmacies et magasins de diététique).

Pratiquez l’endurance douce

Choisissez des sports qui apaisent et « rechargent » en sérotonine, neurotransmetteur du bien-être : marche à pied rythmée (quarante-cinq minutes), natation, vélo, aviron. Partagez des activités de loisir, et soyez à l’écoute des autres et de vos émotions.

Libérez votre respiration

L’excès de stress peut conduire à une contraction permanente du diaphragme. La respiration abdominale peut vous aider à vous détendre, tout comme le yoga, la relaxation, la méditation, et les méthodes telles que la cohérence cardiaque, le Bol d’air Jacquier…

Optez pour un coussin antistress

Le stress a bon dos. Eh bien non ! Celui-ci en est souvent la première victime. La technique Spinup propose de le guérir en le soulageant. Il s’agit d’un coussin d’air en caoutchouc, dont la forme est adaptée à l’anatomie de cette partie du corps. Chaque jour, pendant dix minutes, allongez-vous sur le sol, la colonne vertébrale calée entre les deux orthèses du coussin. L’effet d’étirement des vertèbres est immédiat, la cage thoracique s’élargit, le diaphragme se détend et la respiration se libère. Testée au service de rhumatologie de l’hôpital Lariboisière, à Paris, cette méthode simple a surpris par son efficacité sur toutes les douleurs et par son impact sur le stress. À condition de la pratiquer tous les jours.

Visualisez votre souffle

Pendant dix à quinze minutes, respirez en visualisant toutes les parties de votre corps, de la tête aux pieds ou inversement. Inspirez sur trois temps, retenez trois temps. À l’expiration (sur six temps), visualisez votre souffle dans la tête, le cou, le thorax, le plexus… Ce « scan » corporel à deux avantages : il coupe le flux de pensées et offre une plus grande résistance au stress.

Préparez-vous une infusion sérénité

À faire soi-même : deux boutons de rose, deux pincées de feuilles de mélisse, une pincée de menthe poivrée. Temps d’infusion : cinq minutes.

Commentaires