Spread the love

La loi de Finances 2018 a été votée dans la soirée du samedi 9 décembre 2017. Le projet, très critiqué, a été adopté avec 134 voix pour, 21 contre et 12 abstentions Sachant que l’assemblée des représentants du peuple compte 217 députés, où sont passé les 50 autres on se le demande !

Depuis quelques jours, la Tunisie est en flammes. Des jeunes sont sortis manifester pacifiquement pour dénoncer la nouvelle loi de Finances. Au même moment, d’autres personnes ont profité de ces marches pour s’incruster et s’introduire. Ils ont cassé, volé, pillé, braqué d’autres tunisiens sous-prétexte de manifester.

Tous les partis politiques, sans exception, sont responsables de la situation actuelle du pays. Au lieu de penser à une sortie de crise, ils s’insultent et s’accusent les uns les autres sur les plateaux télé, sans doutes dans l’espoir d’obtenir plus de voix aux prochaines élections municipales et présidentielles. Un lamentable spectacle auquel tous les tunisiens assistent depuis 2011.

Vous tous, mesdames et messieurs les politiciens, pensez davantage à vos propres intérêts qu’à celui de notre pays. Vos interventions enveniment la situation, alors que, nos frontières sont menacées. La relative stabilité sécuritaire que nous vivons depuis quelques mois est encore très fragile. Et au lieu de laisser les forces de l’ordre (qu’ils soient de la garde nationale, de la police, de la douane ou des corps de l’armée) s’occuper de garder nos frontières, très vulnérables aux intégristes, terroristes et autres contrebandiers, les voilà qu’ils doivent affronter des voyous et des pilleurs qui n’ont rien à voir avec les revendications des manifestants. Ces agents de l’ordre, pris pour cible, ne sont-ils pas des tunisiens comme nous autres ? N’ont-ils pas, comme nous, des familles qui les attendent ? Vous avez la mémoire courte. Combien d’hommes avons-nous perdu face aux terroristes. Avez-vous oublié 2013 ? Les assassinats politiques, les militaires cruellement égorgés à Chaambi, l’explosion du bus présidentiel, l’attaque du musée du Bardo et celle de la plage à Sousse ? Avez-vous oublié ces bergers égorgés ? Et même ce policier tué au Bardo ?

Ayez une pensée noble pour ces hommes qui donneraient leurs vies pour sauver les nôtres, surtout ces temps-ci.

Non, si la situation du pays, est si mauvaise, c’est aussi à cause des mauvaises décisions prises depuis 2011 du temps de la Troïka, à côté de votre incapacité à mettre en place une réforme du système, nécessaires à la relance économique.

Pourquoi se donner en spectacle devant toutes les chaines internationales (BBC, France24, TF1, etc.) et se renvoyer la balle quand nous avons surtout besoin de personnes responsables de leurs mots et de leurs actes ? Non à la contrebande! Non à l’économie parallèle! Soyons unis et solidaires, nous inspirerons peut-être le monde.

Et surtout, je vous le demande, pourquoi ne pas donner l’exemple ? Moi qui ne suis qu’une simple citoyenne tunisienne, je vous le demande, en toute humilité : et si les membres du gouvernement, les députés, les membres des instances transitionnelles (IVD, HAICA, ISIE,…) faisaient don, cette année, d’au moins l’équivalent de 5 jours de travail, pour contribuer à renflouer, symboliquement, les caisses de l’Etat, tandis que les autres citoyens tunisiens, même ceux vivant à l’étranger, feraient don d’une seule journée ? Les tunisiens vivants à l’étranger ont toujours été présents pour leur patrie.

Alors, si vous voulez vraiment nos voix, avant de demander aux citoyens et aux citoyennes de subir votre mauvaise gestion de la crise, fournissez ce petit effort.

Je remercie chaque patriote, qui se soucie du sort de son pays. Je vous aime parce que j’aime ce pays.

Que le tonnerre résonne dans les cieux

Et que les éclairs libèrent leurs flammes !

Pour la gloire et la grandeur de la Tunisie !

Les hommes et les jeunes du Pays !

Que ne vive point en Tunisie quiconque la trahit.

Que ne vive point en Tunisie qui ne sert pas dans ses rangs !

Nous vivons et mourons pour l’engagement,

La vie des Augustes ou la mort des Grands !

VIVE LA TUNISIE !

N. J. M

 

Commentaires