Bien-Vivre Toi, ton monde et les autres

La politesse est plus généreuse que la franchise

Spread the love

« La politesse est plus généreuse que la franchise, car elle signifie qu’on croit à l’intelligence de l’autre. »- Roland Barthes

Bourru, brutal, grossier, mufle…autant de qualificatifs pour les tons ou les manières qui heurtent notre sensibilité. Plus qu’un code, la politesse est un mode de vie qui suit l’évolution de l’homme et lui permet d’appréhender en toute quiétude ses rapports avec autrui.

Civilité ou savoir vivre, « bonjour », « merci » et « au revoir » sont bien plus qu’une simple preuve d’éducation.

Comment être poli ?

Être poli, c’est d’abord reconnaître que l’autre est un être sensible, tout comme moi, c’est un acte de respect nécessaire à toute bonne entente. Ce n’est donc pas obéir à un code, à des règles artificielles et désuètes. Les principes de politesse sont toujours très actuels. Le bon ton du XVI° n’est plus de mise.

La politesse s’adapte à notre temps et une étiquette s’est substituée à l’étiquette. Ça ne se fait pas de s’encombrer de formules et de salutations en informatique. Par contre, pour le manuscrit, ne manquez pas « d’agréer vos sentiments distingués » et faites attention à ce que les hommes vous présentent bien leurs «respectueux hommages ».

Seul votre supérieur pour vous adresser sa « considération distinguée », vous vous contenterez de lui renvoyer vos « salutations respectueuses ». Un peu vieillot et solennel, vous pouvez vous moderniser tout en restant de bon ton avec des « cordialement », « sincèrement », « amicalement ».

Par ailleurs, il est très mal venu de remercier par avance votre interlocuteur, cela voudrait dire que vous l’obligez à satisfaire votre demande. Être poli, c’est avant tout ne jamais brusquer.

politesse et franchise

La politesse n’est pas universelle

La politesse s’adapte donc aux époques mais n’est jamais universelle. Elle connaît toujours le décalage des cultures et même des micros cultures. Rien qu’en France, vous ferez, deux, trois, quatre bises selon les régions ! Difficile de s’adapter ! La politesse c’est le respect, mais la notion de respect varie selon les milieux sociaux.

Chaque groupe développe ses propres codes. Quoiqu’il en soit, certaines règles se retrouvent dans toute classe et dans toute société. Par exemple il est toujours très déplacé dans une assemblée de parler d’une personne présente dans une langue qu’elle ne comprend pas. Ou alors il faut IMMEDIATEMENT lui traduire la phrase qui vient d’être dite. De même, il sera de mauvais goût de discuter sans lui traduire régulièrement la conversation.

La politesse est avant tout un mode de vie et s’applique au quotidien, quelles que soient les circonstances. La politesse, c’est laisser votre place aux personnes âgées ou aux femmes enceintes dans les transports, même si vous êtes exténuée après une journée de travail. C’est ne pas interrompre une personne au téléphone, même si ce que vous avez à lui dire est de la plus haute importance. C’est tenir la porte battante à la personne qui vous suit, même si vous êtes extrêmement pressée. C’est vouvoyer les personnes que vous ne connaissez pas, du moins celles qui sont plus âgées que vous. Il est moins incivil de tutoyer une personne plus jeune.

Mais il ne faut pas confondre: être poli, ce n’est pas être empathique, c’est seulement faire preuve de respect et d’un minimum de complaisance, c’est ce qui permet une vie harmonieuse.

Commentaires