Be Tounsi un collectif qui bouscule les normes – La Sultane Mag
Spread the love

Vous connaissez tous l’immense amour que nous avons pour le patrimoine national, son artisanat, les produits du terroir et tout ce qui fait du tunisien un Tounsi.

Be Tounsi un collectif qui bouscule les normes

be tounsiIl n’y a donc rien de surprenant à ce que l’on vous parle de Be Tounsi, et de sa première exposition estivale, tenue du 6 au 14 août 2016, au village artisanal de Denden, sous l’égide de l’Office National de l’Artisanat. Elle remplace l’exposition qui se tenait chaque année du 25 juillet au 25 août (de 2008 jusqu’à 2010) et qui était destinée aux tunisiens vivant à l’étranger. En effet, ceux-ci ont souvent exprimé leurs regrets de ne pouvoir se rendre au salon annuel de l’artisanat organisé au palais d’exposition du Kram. Be Tounsi est un collectif surprenant, composé de femmes exceptionnelles unies autour d’un objectif facile à identifier : faire la promotion du « made in Tunisia » en général et de la production artisanale tunisienne en particulier.

exposition Be tounsi

À Denden c’est Mme Faiza Majeri, connue affectueusement sous le nom de Ommi Faiza Majeri  qui nous reçoit et nous présente à Monsieur Mouldi El Menzli, responsable chargé du village artisanal de Denden.

Tout d’abord, permettez-nous de vous parler des lieux. Il s’agit d’un espace inauguré en 2001 et couvrant une surface de 2000 m2. Il est composé de 47 ateliers de productions/vente et mettant en avant 31 spécialités, d’une salle d’exposition et d’une unité administrative. Les artisans installés dans le village sont triés sur le volet. Les candidats présentent leurs dossiers et peuvent être sélectionnés par une commission spécialisée. Tous les détails pour la création de dossiers sont disponibles sur le net.

Le village de Denden met donc à la disposition des artisans retenus, des ateliers dont la location se fait à un prix très symbolique (2.5 Dt le m2). Ils sont ouverts au public de 8h du matin jusqu’à 20h du soir.

Monsieur Mouldi El Menzli nous explique que seule une clientèle avertie se rend au village. Elle se compose essentiellement de tunisiens (estimés à 70% par si El Menzli) contre 30% d’étrangers. Ces personnes se déplacent en ayant pour but d’acheter des articles bien précis. Il est peu probable que l’on voit des flâneurs sillonner les couloirs du village artisanal, pour le plaisir des yeux et des sens. Et bien que 31 spécialités soient représentées (ce qui est très honorable) nous n’avons pas manqué de remarquer l’absence de certaines d’entre elles dont la calligraphie. Il demeure impensable qu’aucun artisan calligraphe ou enlumineur ne soit présent au sein du village artisanal de Denden. Il ne s’agit pas là d’une critique, mais d’une invitation à repenser l’organisation du village et pourquoi pas entreprendre des travaux d’extension. Mais tout de suite après cette réflexion, je repense aux lourdeurs administratives que cela implique et j’en ai déjà la migraine.

Ce qui nous ramène de nouveau à notre sujet : le collectif Be Tounsi. Nous connaissons tous les dates d’expositions du village de Denden : le 16 mars de chaque année pour fêter notre costume traditionnel tunisien et le « salon des cadeaux » tout au long de la deuxième quinzaine du mois de décembre. Pour ces deux occasions, les tunisiens sont assez nombreux à se rendre au village, toutefois, ils sont plus réservés au moment de passer aux achats. En revanche, l’exposition du collectif Be Tounsi, qui s’est organisée en dehors de la programmation classique du village, a réuni moins de monde et plus d’acheteurs. Les exposants étaient d’ailleurs très heureux de voir leurs produits se vendre comme des petits pains.

Alors si l’on devait rêver une Tunisie meilleure avec de beaux lendemains, rêvons d’une Tunisie qui ne cesse de valoriser ses produits, rêvons d’un label de qualité mondialement reconnu « handmade in Tunisia ». Rêvons d’institutions publiques dynamiques et saluons nos Femmes, chaque heure et tous les jours, pour leurs combats acharnés. Bravo donc à Be Tounsi, à ses membres fondateurs, et aux membres actifs du groupe Facebook. Nous sommes impatients de voir se tenir une deuxième édition.

 

Commentaires